| Bruxelles, le 1er février, 70

Cher citoyen Marx,

 Eugène Hins an Cowell Stepney, 21.1.1870. (Abdruck in: Siehe Documents relatifs aux militants Belges (1986). S. 222–225. Siehe H. Jung an Marx , 28.1.1870.
Schließen
La lettre de Hins à Stepney
,  Siehe Documents relatifs aux militants Belges (1986). S. 232 Anm. 1181.
Schließen
à propos de votre lettre
, est toute personelle et écrite à l’insu du Conseil belge qui n’a, du reste, rien à y voir. Comme mon collègue Van den Houten doit l’avoir écrit au  Siehe Documents relatifs aux militants Belges (1986). S. 232 Anm. 1182 und Marx an Engels, 12.2.1870.
Schließen
citoyen Sérraillier
, le Conseil belge a approuvé à l’unanimité la lettre et l’attitude du Conseil général dans les affaires de la Suisse romande, et notamment de l’Egalité.

Maintenant, il est bien vrai que pour ceux qui connaissent personnellement Bakounine (tels que Brismée, Hins et moi), ils vous ont trouvé un peu sévère envers ce citoyen et un peu exagéré dans les mobiles d’ambition personnelle que vous lui prêtez; mais ce sont là des différences d’appréciation sur le caractère d’un homme que vous semblez avoir en médiocre estime, et que nous respectons malgré les quelques erreurs d’idées et quelques actes peu réfléchis qu’il a posés. Mais, voilà tout: cette différence d’appréciation sur un homme, ne nous empèche pas d’approuver la conduite du Conseil général vis-à-vis de cet homme et de ses amis Perron, Robin, Becker, Brosset, Heng, etc., que, malgré cela, nous considérons toujours comme des amis dévoues et comme d’excellents citoyens, de francs socialistes.

Inutile de vous dire qu’il n’y a rien de vrai dans le tableau que l’on fait en Angleterre de la propriété en Belgique et de la situation des paysans dans nos provinces flamandes en particulier. Je me contente de vous indiquer les principaux ouvrages où vous trouverez des | renseignements sur l’état de l’agriculture dans notre pays:

|  Karl Marx: Das Kapital. Bd. 1. Buch 1. Hamburg 1867. Siehe Erl. zu Marx an J. Ph. Becker, zw. 9. u. 15.1.1866. „1200 Seiten Manuscript“. (MEGA2 II/5). Die Absicht, die französische Ausgabe des ersten Bandes des „Kapital“ zu besorgen, sobald die deutsche Erstausgabe herausgegeben wird, hatte Marx bereits in seinem Brief an Louis Kugelmann vom 28. Dezember 1862 formuliert. (MEGA2 III/12. Br. 191.50–51). Seit 1867 besprach Marx die Mögkichkeit, das „Kapital“ ins Französische zu übersetzen. Siehe Marx an Louis Büchner, 1. Mai, Viktor Schily an Marx, 27. November, Marx an V. Schily 30. November 1867 sowie Joseph Card an Marx, 10. Januar und Erl., Jenny Marx an J. Ph. Becker, n. d. 10. Januar und Erl., Viktor Schily an Jenny und Karl Marx, 24. Januar und Erl., Marx an Engels, 25. Januar und Erl. und 1. Februar und Erl., Engels an Marx, 2. Februar und Erl., V. Schily an Marx, 7. Februar und Erl., Sigismund Ludwig Borkheim an Marx, 1. April und Erl. und Paul Lafargue an Marx, 15. April 1868 und Erl. 109c). Zur Vorgeschichte und Veröffentlichung der französischen Ausgabe: Karl Marx: Le capital. Traduction de M. J. Roy, entièrement revisée par l'auteur. Paris 1872–1875 (MEGA2 II/7) siehe ebenda. S. 713–731.
Schließen
La traduction française de votre Das Kapital
, annoncée par Lafargue dans un article du Travail de Paris, a-t-elle déjà paru? Je parle, bien entendu du 1er volume, puisque les autres ne sont pas encore terminés, comme je le vois par  Nicht überlieferter Brief von C. De Paepe an Marx, vor 1.2.1870.
Schließen
votre lettre
. – Aussitôt que la traduction française aura paru, auriez-vous l’obligeance (vous ou un autre de nos amis, Eccarius par exemple) de m’en avertir, pour que j’en fasse l’acquisition et l’étudie un peu mieux que ne me le permet l’édition allemande.

Avez-vous vu l’appréciation de la Revue la Philosophie positive (de Littré et Wyrouboff), sur votre ouvrage? Il y a matière à réponse. Si réponse a été faite, je vous prie de me le faire savoir, l’un de ces jours, quand vous nous écrirez encore. Je vous demande ce détail, parce que j’ai eu une forte démangeaison de réfuter l’article de la Revue positiviste.

Recevez mes sincères salutations

C. De Paepe

P.-S. – Nous avons écrit aux Hollandais d’Amsterdam et de Rotterdam pour qu’ils s’adressent directement et régulièrement au Conseil général de Londres. Sous peu du reste, je compte voir plusieurs d’entre eux au Congrès ouvrier hollando-flamand (Nederduitsch werklieden kongres) qui va avoir lieu à Anvers.

| Officiel: pour le Conseil général de Londres:

Dans  Eugène Hins an Cowell Stepney, 21.1.1870. (Abdruck in: Siehe Documents relatifs aux militants Belges (1986). S. 222-225. Siehe H. Jung an Marx , 28.1.1870.
Schließen
sa lettre à Stepney, Hins
écrit une chose qui celle-là est tout-à-fait officielle: c’est ce qui a trait à l’affiliation à l’Internationale des ouvriers de Reims en Champagne. Ces ouvriers, parmi lesquels il y a quelques belges et luxembourgeois, mais dont la majorité sont français, ont demandé à s’affilier à la Fédération belge; nous croyons qu’ils pourraient tout aussi bien s’affilier directement au Conseil général de Londres. Qu’en pense le Conseil général? Une réponse, s’il vous plaît, de la part de notre correspondant Sérraillier. – Sont-ils admis?

À propos, présentez nos salutation fraternelles à ce citoyen qui veut bien se charger d’être notre représentant à Londres, et qu’il me pardonne que je me serve de votre intermédiaire pour demander une réponse au Conseil général: si j’écris ceci à vous et non à lui, c’est pour faire d’une pierre deux coups.

Salut cordial.

Zeugenbeschreibung und Überlieferung

Absender

Zeugenbeschreibung

Soweit aus der Fotokopie zu ersehen ist, besteht der Brief aus einem Bogen Papier. Alle vier Seiten sind vollständig beschrieben.

 

Zitiervorschlag

César De Paepe an Karl Marx in London. Bruxelles, Dienstag, 1. Februar 1870. In: Marx-Engels-Gesamtausgabe digital. Hg. von der Internationalen Marx-Engels-Stiftung. Berlin-Brandenburgische Akademie der Wissenschaften, Berlin. URL: http://megadigital.bbaw.de/briefe/detail.xql?id=M9562155. Abgerufen am 17.04.2024.