| 4 Charles Street.
Northampton Square.

Cher Marx.

J’ai écrit à Becker une très longue lettre de 8 pages; par suite d’une erreur, je pense, je n’ai pas reçu le 2d No du Vorbote; Lessner l’a reçu, mais pas en assez grande quantité pour m’en donner même un seul exemplaire & encore moins pour en donner aux quelques abonnés que j’ai faits.

Pour en revenir à ma lettre:  Siehe Marx an Engels, 5.1.1866.
Schließen
j’y parle de l’affaire Vésinier
, du Reform League &c, &c; en un mot, une revue générale. Le conseil central m’a l’air d’être atteint d’une maladie incurable, dès qu’il s’agit de finances; voilà déjà 3 fois que je demande quand «l’appel pour les fonds» sera lancé &, au risque d’être importun, je ferai encore la même demande ce soir: | Longuet est revenu, de Paris, paraît-il, & non pas d’Allemagne; il a amené avec lui un des étudiants du  Siehe Erl. zu Engels an Marx, 4.1.1866.
Schließen
Congrès de Liège
, nommé Lafargue, qui connait bien notre association à Paris & qui en apporte de très bonnes nouvelles.

Dans nos tournées propagandistes, Dupont & moi avons fait connaissance d’un Italien nommé  Ortiga.
Schließen
Ortica,
que nous avons   Siehe die Protokolle der Sitzungen des Zentralrats der IAA vom 13. und 20. Februar 1866 (The Minute Book 1864–1866. In: MEGA² I/20. S. 386.9 und 387.22–24).
Schließen
proposé comme membre du conseil central,
il dit qu’il nous mettra en rapport avec l’Italie; nous avons aussi fait connaissance avec  Cesare Orsini.
Schließen
le frère d’Orsini,
 Siehe die Protokolle der Sitzungen des Zentralrats der IAA vom 13. und 20. März 1866 (The Minute Book 1864–1866. In: MEGA² I/20. S. 393.18–19 und 394.7–14).
Schließen
lui aussi nous promet de nous mettre en relation avec des socialistes en Italie;
lorsque nous lui parlâmes de  Luigi Wolff.
Schließen
Wolff
& de Lama, il dit que  Siehe Marx an Engels, 24.3.1866.
Schließen
cela suffisait pour empêcher tout socialiste italien de s’en mettre.

 Marx nahm erst an der Sitzung des Zentralrats der IAA am 13. März 1866 wieder teil. Siehe Marx an Engels, 24.3.1866 und The Minute Book 1864–1866. In: MEGA² I/20. S. 392/393.
Schließen
Si vous pouviez assister à la séance ce soir,
j’en serais charmé, car nous les aurons tous là | Quant au  „The Commonwealth“ (London).
Schließen
journal:
je suis dégouté d’être directeur; il est impossible de rester honnête homme sans offenser tout le monde; enfin hier, j’ai dit que je demanderais ma démission au «half-yearly meeting», dans quinze jours. Le Lubez continue toujours ses intrigues auprès des démocrates français et le seul moyen qui nous reste, à Dupont & à moi, c’est de toujours nous mettre sur son chemin, comme nous l’avons fait avec  Siehe Erl. zu Marx an Engels, 5.1.1866.
Schließen
la branche française
, alors nous lui aurons bientôt enlevé tout pouvoir de nous nuire.

Je serais charmé de vos nouvelles, surtout si ces nouvelles m’apprenaient que vous | êtes entièrement rétabli.

Mes amitiés à votre dame & à votre aimable famille & en attendant le plaisir de vous voir. Je vous

salue fraternellement
Hn Jung.

27 Febr. 1866.

 

Zitiervorschlag

Hermann Jung an Karl Marx in London. London, Dienstag, 27. Februar 1866. In: Marx-Engels-Gesamtausgabe digital. Hg. von der Internationalen Marx-Engels-Stiftung. Berlin-Brandenburgische Akademie der Wissenschaften, Berlin. URL: http://megadigital.bbaw.de/briefe/detail.xql?id=B00050. Abgerufen am 17.07.2019.